11 mai 2007

Les fiches de préparation

Pour pouvoir partir en stage, nous devons réaliser une farde de stage comportant les fiches descriptives de nos activités. L'enseigant également doit posséder dans ses fardes ce type de documents (même s'il ne leur est pas obligatoire de faire des fiches aussi détaillées).

Dans ces fiches de préparation doivent apparaître :

imagesL'objectif de l'activité. Celui-ci montre ce que les élèves doivent être capables de faire au terme de la laçon.

images Les compétences visées. L'ensemble des compétences à faire acquérir aux enfants au cours des six années du primaires ( et aussi en maternelle) se trouvent dans le Programme Intégré adapté aux socles de compétences.

images Le déroulement de l'activité

Voici un exemple de fiche de préparation. Il s'agit d'une activité réalisée en première année primaire sur la découverte du litre comme unité de mesure des capacités.

Les capacités

Découverte du litre

Objectifs :

L’élève sera capable d’utiliser le litre comme unité de mesure de volume et de pouvoir en expliquer la facilité d’utilisation.

Compétences :

SMG.1 Appréhender et comparer des grandeurs

       .1.1 Distinguer l’objet de ses diverses propriétés, distinguer les propriétés quantifiables

              des autres.

       .1.2. Estimer et comparer qualitativement des grandeurs.

SMG.2 Préciser une grandeur ou une différence de grandeur en recourant au mesurage avec des étalons naturels, conventionnels.

        .2.2 Estimer la mesure, l’ajuster en cours de mesurage.

        .2.6 Mettre en évidence les limites des étalons naturels, chercher l’étalon et l’unité de

               mesure de grandeur conventionnelle utile à la situation.

Matériel :

Une brique de lait, un seau, une tasse, (un grand verre), une bouteille d’1l, un berlingot de jus, une bouteille d’0,50cl, une bouteille de 2l.

Des étiquettes de rôles

Des torchons

Image d’un crocodile

Timing : 50 minutes

Déroulement :

1. Découverte et comparaison de récipients grâce à la vue (estimation) : 15 minutes

Plusieurs récipients sont placés sur une table devant les élèves :

    - une assiette profonde, une brique de lait, un seau, une tasse, un verre, une bouteille d’1l , un berlingot de jus, un récipient mesureur d’1 litre, une bouteille d’0,50cl, une bouteille de 2l.

Dans un premier temps, je demande aux élèves d’observer les différents récipients.

Qu’est ce qu’il y a sur la table ? Que met-on dans ces différents récipients ?

  à du liquide, de l’eau ou autres

Chaque élève reçoit ensuite des dessins des récipients qui sont sur la table. Ils doivent les classer du plus petit au plus grand, c’est-à-dire de mettre en premier celui dans lequel on sait verser le moins d’eau et en dernier celui dans lequel on sait mettre le plus d’eau.

Le classement est mis au tableau. Des élèves viennent mettre les affiches au tableau selon le classement qu’ils ont effectué.

Nous remarquons que nous ne sommes pas tous d’accord !

Comment faire pour essayer de se mettre d’accord ?

à Essayer et remplir les différents récipients.

1. Utilisation d’une unité non conventionnelle (essai de vérification) : 20 minutes

Pour essayer de se mettre d’accord, nous allons utiliser une tasse pour comparer les différents récipients.

Je fais quatre groupes dans la classe. Je leur donne, à tous, un seau rempli d’eau qui se trouve sur le banc du groupe.

Dans chaque groupe, les élèves reçoivent un rôle : le guetteur de crocodiles, le technicien, le maître du silence, le secrétaire. (Dans les groupes de 5, il y a deux guetteurs de crocodiles) (Les guetteurs de crocodiles doivent empêcher que la classe ne devienne une mare et donc essuyer, en cas de débordement, à l’aide de torchon qui leur sont donnés). Au cours de l’activité, les rôles changent.

On recherche la manière de faire :

   - on remplit la tasse à chaque fois de la même manière et on la verse dans un récipient : quand on a fait cela, un élève du groupe joue le secrétaire et note sur une feuille le nombre de tasses que l’on a pu mettre dans le récipient. On fait attention de ne pas verser de l’eau par terre parce que sinon des crocodiles vont apparaître grâce à la présence de l’eau, et les crocodiles ne sont pas toujours très gentils.

Une fois que cette activité en groupe est terminée, je désigne un élève par groupe pour qu’il vienne mettre son classement au tableau.

Nous remarquons que certains groupes n’obtiennent pas le même classement. Si ce n’est pas le cas, je mets en évidence la difficulté de comparaison : on renverse de l’eau, ça prend du temps de remplir à chaque fois la tasse, il y a le danger que des crocodiles apparaissent,…

3. Utilisation d’une unité conventionnelle (vérification) : 20 minutes

Est-ce que quelqu’un connaît une façon facile de pouvoir classer ces différents récipients ?

Est-ce que quand nous allons au magasin, nous demandons pour avoir une bouteille de 5 tasses, ou une brique de lait de 5 tasses ?

à Essayer de faire découvrir aux enfants que nous utilisons un terme que tout le monde connaît : le litre.

Ce terme, c’est l’unité qu’on utilise pour mesurer le liquide.

Pour comparer avec les unités de grandeurs, je demande à un élève de me dire combien il mesure :

1 m

20 à on ne dit pas que tu mesures 11 crayons. Pour le litre c’est la même chose !

Nous allons maintenant réajuster notre classement, le vérifier en utilisant cette unité.

Qui connaît un récipient qui fait exactement un litre ?

à une bouteille d’eau (attention pas toutes, on choisit la bonne), une brique de lait, une brique de jus, …

Ici, nous allons utiliser la bouteille d’1 litre d’eau car elle est transparente.

Les élèves recommencent à travailler en groupe. Les rôles sont redistribués au sein des groupes. Je donne une bouteille d’1 litre à la place de la tasse et un gros marqueur.

Je demande aux élèves comment on peut faire pour mesurer les différents récipients :

   - on verse le litre dans les récipients : même démarche qu’avec la tasse. Très bonne idée.

    Mais je prends alors un petit berlingot ou un récipient moins volumineux que le litre et je montre que ça déborde et que l’eau qui déborde, on ne sait pas la mesurer.

   - on verse le récipient dans le litre et on met un trait sur la bouteille.

Les élèves disposent donc de leur bouteille sur laquelle il y aura un trait et le dessin du récipient mesuré à côté et aussi d’une feuille pour noter parfois le nombre de bouteille que l’on a pu verser dans un récipient : importance dans les récipients supérieurs à

1 litre

d’utiliser des multiples du litre.

Au tableau le classement est refait et vérifié devant tout le monde si des désaccords persistent dans les groupes. Pour la mise en commun des classements, même principe, un élève du groupe vient coller au tableau les différentes étiquettes.

Mise en évidence de la facilité de l’utilisation du litre.

Posté par kinderatchoum à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les fiches de préparation

    Chouette leçon !

    Cette leçon est très ludique et très concrète. En effet, les enfants ont l'occasion de manipuler différents objets dans un premier temps et ensuite de les mesurer à l'aide d'unités non conventionnelles pour en arriver à des unités conventionelles... Cependant, nous pensons que la durée est trop courte pour réaliser toutes ces étapes!

    Posté par Caroline et Noém, 24 mai 2007 à 16:08 | | Répondre
Nouveau commentaire