11 mai 2007

Présentation des études : Questions aux étudiants

Vous êtes peut-être dans une situation de doute pour vos études supérieures ?

Le métier d'instituteur primaire vous branche, mais vous aimeriez avoir de plus amples informations !

Le premier site à visiter est celui de la Haute Ecole Roi Baudouin de Braine-le-Comte :

http://www.enblc.be

Mais cela, reste fort théorique. Pour vous, un questionnaire a été complété par Kevin et Arnaud concernant leurs études. Etant en fin de cursus scolaire, ils connaissent les trois années et peuvent donc vous fournir des informations intéressantes quand aux études dans cet établissement.

Questionnaire complété par Kevin :

1) Pourquoi avoir choisi ces études ?

Depuis tout petit, je suis motivé par ce métier. A 5 ans déjà , mes parents m'entendaient dire :"Je veux être instituteur". A présent, je suis en train de réaliser un rêve d'enfant qui se concrétisera, je l'espère, en fin d'année.

Ce qui me plaît dans ce métier, c'est le contact permanent avec les enfants et le fait d'être en représentation 24 heures semaines devant eux. On est un peu comme une marionnette dans un spectacle des guignols. Même si cela demande beaucoup de boulot (car un spectacle pour enfants cela doit se préparer et être attrayant, motivant), c'est ce qui me plait le plus dans ce métier.

2) Des écoles normales, il en existe beaucoup. Pourquoi être venu à Braine-le-Comte ?

La première motivation est le trajet. Venant d'Ecaussinnes, village situé à cinq kilomètres de Braine-le-Comte, c'était la solution la plus facile au niveau du déplacement.

Puis, il faut le dire, cette école normale possède une certaine réputation depuis de nombreuses années.

De plus, c'est une école catholique. En fin d'études, il est possible de travailler dans un plus grand nombre d'écoles en sortant d'une école normale où la religion est enseignée.

Enfin, ce qui m'a plus dans cette école, c'est le fait qu'elle ne soit pas d'une taille énorme. Les classes ne comptent pas des dizaines et des dizaines d'étudiants. Dans cette école, vous n'êtes pas considéré comme un numéro... mais comme une personne.

3) Quel est ton sentiment à propos des tes trois années d'études? Quelle est la différence entre ces années ?

J'appelerais la première année une année de mise en situation et d'apprentissages théoriques utiles dans la profession. Une réelle reflexion est posée sur l'enseignement durant cette année, car celui que nous avons connu n'est bien souvent pas celui que l'on doit faire connaître aux enfants que l'on aura lorsque nous serons instituteur. De cette manière, il faut acquérir durant cette année des connaissance en pédagogie, en méthodologie, et aussi des connaissances dans les différentes disciplines. Bien souvent, nous revoyons les matières de primaire à partir des métholdologies que l'on peut mettre en place dans une classe de façon à intéresser les élèves.

Ainsi, la majeure partie du temps des étudiants de première se déroule à l'école Normale. Toutefois, un stage d'observation (observation dans des classes du primaire) et actif (où l'on doit donner quelques activités) permet de se rendre compte si le métier est fait pour nous ou pas. Si dès ce moment, on se sent à l'aise dans une classe, je pense que c'est ce qu'il nous faut.

La deuxième, quant à elle, est déjà plus remplie au niveau des stages. Nous devons réaliser deux semaines dans une classe de troisième ou de quatrième année et deux semaines dans une classe de cinquième année. Pour chaque stage, les compétences à acquérir pour pouvoir donner cours nous sont apportées à l'école normale. Des projets sont ainsi établis avec les élèves. Il reste encore toutefois de nombreux apprentissages théoriques à réaliser au sein de notre école normale.

La troisème, elle s'oriente essentiellement dans les stages. Ainsi, pendant quelques mois, nous ne faisons que des passages éclairs à l'école normale pour montrer notre farde de stage. En troisième, nous accomplissons trois semaines de stage en 1ère, trois semaines en 6ème, nous partons 10 jours avec une classe primaire en classes de neige et nous réalisons un stage dans l'enseignement spécial de 2 semaines. Comme vous pouvez le pensez, notre emploi du temps est FULL. En plus de cela, il faut ajouter le mémoire à faire pour la fin de l'année et à mettre en oeuvre lors d'un de nos stages! Bref, pas facile la troisième mais motivante par les stages car après tout, c'est le métier que l'on veut réaliser.

Posté par kinderatchoum à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Présentation des études : Questions aux étudiants

Nouveau commentaire